Rechercher
  • Anne Sophie Loubet

Petite boite à outils pour aider son enfant à gérer son trop plein d’énergies

Mis à jour : 16 mai 2018

Vos adorables bouts de choux sont pleins de vie. Parfois un peu trop et au retour de l’école par exemple, il vous est parfois un peu difficile de les canaliser.

Dans un premier temps, j’aimerais vous rassurer en vous disant que c’est normal. Non, vos enfants ne sont pas les seuls à être comme ça ;-)

A l’école, leur concentration et attention, les bruits, horaires, routines, sans compter toutes les informations mémorisées, utilisées et déployées tout au long de la journée sont beaucoup de choses à gérer pour eux. Le soir venu, enfin à la maison, un espace familier, entourés de leurs proches, les enfants relâchent la pression. Ils sont donc avec vous, tout ce qu’ils ne peuvent pas être à l’école…

Pour nos plus petits, cela peut revenir à des cris/rires ou des courses autour de la table du salon…Les plus grands peuvent être de vrais moulins à paroles, quand d’autres, à l’inverse, se refermeront sur eux même avec un refus de communiquer. Pour certains enfants, plus ils sont fatigués de leur journée, plus ils sont excités et partiront dans tous les sens.

Alors évidement, pour nous adultes qui, tout au long de la journée enchainons nos « tâches » quotidiennes, le retour à la maison devrait être synonyme de calme et de tranquillité… histoire de se reposer de notre longue journée…

Ce contraste d’attentes des uns et des autres peut être source de tensions ou de frustrations pouvant créer des situations désagréables pourtant faciles à éviter.

Beaucoup de parents me demandent, « mais comment faire ? » Voici donc quelques premières pistes simples :



1/ Petite sortie au parc après l’école, ou quand on en a besoin :

Si le temps le permet, amenez vos enfants 10-15 minutes au parc. Prévenez-les à l’avance du timing, et annoncer le départ imminent 5 minutes avant. Ainsi prévenus, pas de frustration possible. Pendant ce temps, profiter du moment et détendez-vous. Lâchez votre téléphone et respirez le bon air frais du parc, faite une pause ... Pour les adeptes de yoga, taïchi QI Gong ou autres, pourquoi ne pas faire quelques mouvements ? Les enfants vont probablement trouver cela original, et tenteront peut être de vous imiter ! L’essentiel étant de passer un bon moment pour vous et vos enfants, ensemble ou chacun de son cote (Tout en gardant un œil sur eux bien sûr)

Au moment du départ, ne laissez pas apparaitre d’hésitation dans votre comportement sinon certains enfants tenteront de négocier …


2/ Vous ne pouvez pas aller au parc ? Pas de problème voici deux exercices parfaits pour évacuer les tensions intérieures :


Exercice 1 Le Punching ball :

Temps consacréé : 3 à 5 minutes

Prenez un coussin ou un pouf, quelque chose qui servira de punchingball a la famille. Vous le placer au centre de la pièce et déclarez ouverte la séance d’évacuation du négatif.

Chacun son tour, sous les vifs encouragements des autres membres de la famille, on dit et on se concentre sur l’objet de nos tracas (il peut y en avoir plusieurs) puis on tape de toutes nos forces sur notre punchingball jusqu’ à ressentir de la fatigue dans nos bras, signe que nos tracas se sont enfuis…

Petite règle très importante : interdiction de porter le moindre jugement sur le motif de la colère.


Exercice 2 : La locomotive

Voici un exercice de respiration que vous pouvez lui apprendre ; je l’appelle la respiration de la locomotive. A faire 3 fois maximum.

Temps consacré total 3 à 5 minutes.

Position : au choix, assis, debout, ou allongé.

Pratique : on inspire par le nez, on retient sa respiration 2 secondes puis on expire par la bouche de façon courte et répétée, le plus de fois possible sans reprendre l’inspiration, comme une locomotive. Nb : Vous pouvez rendre cette respiration plus ludique pour les plus jeunes, en faisant le bruit de la locomotive à chaque expiration. « tchouououu tchouuououou tchouououou !!!… »

Cette respiration aide à la détente et à l’évacuation des tensions intérieures.

Bien sûr, ce qui est valable pour nos enfants l’est aussi pour nous… alors n’hésitons pas à le faire avec eux !


3/ Recentrer son énergie :

Voici une posture de yoga simple que vos connaissez peut être déjà… Elle aidera votre enfant à se recentrer et à se détendre. Il favorise également la concentration. Réalisez-la avec lui.


L’arbre :

Position de départ : debout, les pieds joints, le dos bien droit, les bras le long du corps.

Mettez le poids du corps sur votre jambe gauche et placez la plante de votre pied droit sur l’intérieur de votre genou gauche, ou plus haut si vous le pouvez.

· Une fois l’équilibre trouvé, levez les bras sur les côtés et joignez les mains devants la poitrine, paume contre paume.

· Regardez droit devant vous et maintenez la posture en respirant profondément.

· Portez votre attention sur ce que vous ressentez et demandez à votre enfant de faire de même. (essayez de tenir ainsi 1 bonne minute)

· Faire la même chose en changeant de jambe.

· Échangez avec vos enfants sur ce que vous avez ressenti.



Voilà de quoi débuter avec ces quelques exercices que vous pourrez faire au besoin ou de manière plus régulière, pour ancrer des réflexes de détentes à vos enfants. Ces derniers sont de vraies éponges, vous serez surpris de voir la facilité avec laquelle ils peuvent se détendre !!!


Je vous souhaite une très belle journée, remplie de joie et d’attentions.

Votre Sophrologue

Anne Sophie

35 vues

Anne Sophie Loubet

  Sophrologue | Soins Energétiques

 Membre de l'ANN  Montréal

.www.monbienetre.ca